L’assurance vie est un contrat par lequel l’assureur s’engage, en contrepartie du paiement de primes, à verser une rente ou un capital à une ou plusieurs personnes déterminées. Le souscripteur a le choix entre un contrat en cas de vie, en cas de décès, ou un contrat vie et décès. Assureur et souscripteur doivent respecter des conditions, liées notamment à l’information sur le contrat et la désignation du bénéficiaire. Le souscripteur dispose d’un délai de renonciation.
Tout au long du contrat d’assurance vie, le souscripteur paye des primes et des frais peuvent être facturés. Le taux de rémunération dépend du support sur lequel les primes sont investis (support en euros ou en unités de compte). Il est possible de racheter le contrat en cas de besoin de liquidités.
Hormis les cas de résiliation pour non paiement (contrats à primes périodiques fixes) et pour rachat total, le dénouement d’un contrat d’assurance vie intervient au terme du contrat en cas de vie de l’assuré ou lors de son décès. Dans ce dernier cas, le capital est versé au bénéficiaire du contrat.
Le décès de l’assuré entraîne le versement du capital ou d’une rente au bénéficiaire désigné. Si le capital n’est pas versé rapidement, le contrat continue de produire des intérêts.
Bon à savoir:
Lorsqu’une personne proche est décédée, vous pouvez demander à être informée de l’existence d’un éventuel contrat d’assurance vie souscrit à votre profit.

Source: