Troubles de voisinage… 7 conseils à appliquer pour régler le conflit!

0
207
  1. Faites savoir à vos voisins ce qu’il se passe. Votre gêne pourrait vous paraître complètement évidente, mais si vous ne leur en avez pas parlé, il y a de bonnes chances que vos voisins ne sachent même pas qu’ils sont une source de nuisances. Allez simplement frapper à leur porte, présentez-vous et faites-leur part du problème.
  2. Soyez prêt à faire des compromis. Vous réussirez plus facilement à approcher vos voisins à propos d’un problème en leur présentant des solutions possibles, plutôt qu’en les accusant et en leur demandant de changer de comportement.
  3.  Ne communiquez avec eux par écrit que lorsque cela est nécessaire. Si vous avez du mal à contacter avec vos voisins, vous pouvez leur laisser un mot ou leur envoyer un e-mail pour exprimer vos diligences. Cependant, cela peut être plus risqué, car les mots peuvent être facilement mal compris comme des messages passifs-agressifs.
  4. Choisissez vos batailles. Ne donnez pas à votre voisin une liste longue comme le bras de problèmes que vous voulez qu’il résolve, cela ne va pas bien se passer. Pensez aux choses auxquelles vous pouvez vous adapter et à celles qui doivent vraiment changer, puis présentez à votre voisin les problèmes qui vous énervent au plus haut point. Une fois que les problèmes principaux sont résolus, vous pouvez lui parler des détails plus tard ou vous pouvez apprendre à vivre avec ces petites nuisances.
  5. Offrez votre aide. Selon ce que vous demandez à votre voisin de faire, il pourrait être plus souple si vous proposez de l’aider. Par exemple, si vous avez une jolie pelouse et si vous n’en pouvez plus de voir son jardin rempli d’herbes folles pendant tout l’été, vous pourriez lui proposer votre aide pour tondre son jardin.
  6. Quelle que soit l’issue, faites un suivi du problème. Donnez une durée raisonnable à votre voisin pour résoudre le problème, peut-être quelques jours pour une tâche simple ou plus longtemps si c’est une tâche qui demande plus de temps, par exemple la rénovation de leur façade. S’il n’a toujours pas fait d’efforts, retournez le voir pour le lui rappeler poliment. S’il a remédié au problème, remerciez et apportez-lui même un gâteau, il sera beaucoup plus heureux de l’avoir fait. Après avoir communiqué avec eux, gardez la communication ouverte, même si ce n’est que pour les saluer de la main. Si vous êtes une présence qu’on oublie facilement et qui ne se rappelle aux bons souvenirs que lorsqu’il y a un problème, vos voisins vont avoir beaucoup moins envie de vous écouter.
  7. Faites-vous aider des autres voisins. C’est une excellente mesure à prendre si le mauvais voisin n’a pas l’air de vouloir changer. Si c’est un problème qui vous affecte, il y a de bonnes chances qu’il affecte aussi d’autres personnes dans le quartier ou dans l’immeuble. Discutez avec les autres voisins pour trouver des personnes prêtes à signer une lettre de plainte adressée au voisin en question. L’union fait la force et vous arriverez sûrement à le faire changer de comportement si vous l’approchez en groupe au lieu de lui parler seul à seul.

Source: